Gilles et ses cadeaux typiquement arpetes

Gilles et ses cadeaux typiquement arpetes


1972

Alors que Michel Polnareff annonce qu’on ira tous au Paradis, le jeune Gilles Hottot veux en savoir plus sur le mystère du « Rire du sergent », comme disait Michel Sardou.

N’écoutant que son courage, le 5 septembre 1972, il part pour un long voyage, partant de Neuil lès Saintes pour rejoindre la base de Paban (à 6Kms), ou il intégrera la promotion P71.

Après une formation de Radio bord sur l’ancienne base de Rochefort, il traverse la France pour rejoindre les cigognes ‘Mirage 3 Alsaciens’ de Strasbourg.

En 1981, alors que nous découvrions les radios libres, Gilles s’octroie une interruption de son séjour Alsacien afin de découvrir Djibouti.

 

En 1989, attiré par les sirènes du littoral charentais,

d’une main, à Gilles

ou deux mains, de maitres,

instructeur il devient à l’escadron d’électronique générale.

 

Réussissant le concours Major, il part en 2002 pour Bricy pour s’assurer que du parking avion du Germas d’Orléans on voyait bien la cathédrale de Chartres, les jours sans brouillard…

Mais l’appel du littoral est trop fort, et Gilles rejoint la Dsaé de Rochefort en 2010, pour ne plus la quitter, du moins jusqu’au 27 septembre 2015.

Gilles, si l’expression ‘avoir des heures de vol’ prend tout son sens, c’est bien avec toi qui totalise 43 années de services et 43 heures de vols.

 

De toutes tes décorations, l’une d’elles est bien singulière.

Ils n’ont pas osé te qualifier de vieille branche mais ils ont reconnus tes qualités techniques en t’attribuant la médaille des ‘Vielles Racines’.

 

Gilles, merci pour tout

Pour ton adhésion à notre association,

Pour tes participations régulières,

Nous te souhaitons tous une très bonne retraite…

gilles entouré des présidents des sections de Saintes et Rochefort

gilles entouré des présidents des sections de Saintes et Rochefort

La section Arpète de Rochefort