Le 29 janvier 2018, Jean-Jacques GONDALIER de TUGNY (P44), conseiller du président directeur général de Dassault Aviation, a été  nommé au grade de colonel de la réserve citoyenne de l’armée de l’air par le général André LANATA ,chef d’état-major de l’armée de l’air.

Né en 1947 dans une famille d’aviateurs, Jean-Jacques GONDALIER de TUGNY entre aux arpètes en 1963 avec la promotion 44

En 1966, il est breveté élémentaire télémécanicien radar bord à l’issue de sa formation à Rochefort.

Il est alors affecté à l’Escadron de Chasse 2/2 “Côte d’Or” sur la Base Aérienne 102 de Dijon-Longvic. Ses qualités pédagogiques et sa connaissance de l’anglais l’amènent à être un des responsables en charge de l’instruction théorique et pratique des mécaniciens étrangers sur Mirage III qui s’est vendu à de nombreux pays.

À ce titre, il formera les techniciens de l’armée de l’air Pakistanaise, Belge, Colombienne, Israélienne, Brésilienne, Zaïroise, Gabonaise, Égyptienne et Libyenne.

Il participe également à des missions de convoyage et d’assistance technique dans quelques uns de ces pays.

À l’âge de 25 ans, il obtient le Brevet Supérieur de télémécanicien radar bord et sol. Il est alors nommé responsable de la cellule instruction du système de navigation et d’armement (SNA) et chef de l’atelier SNA quelques années plus tard

En 1978 il est affecté à l’état major de l’armée de l’air au sein de l’équipe d’animation MIRAGE 2000

En 1979, il quitte l’armée de l’air et entre chez Dassault Aviation en qualité de spécialiste chargé de l’étude et de l’élaboration des instructions et procédures de maintenance SNA sur Mirage 2000.

Son pragmatisme, son énergie au travail et sa volonté de progresser vont lui permettre de gravir tous les échelons de la société. Il reprend tout d’abord ses études afin de devenir ingénieur en bureau études. Il part ensuite en Égypte comme Chef de l’assistance technique de 1986 à 1990.

En 1991, alors que la première guerre du Golfe éclate, il est volontaire pour partir  aux Émirats Arabes Unis pour prendre la tête de l’assistante  technique afin d’assurer la maintenance des nouveaux Mirage 2000 Émiriens.

Il rentre en France en 1997 et devient le chef du département de la technique opérationnelle d’où il dirige l’ensemble des assistances techniques implantées en France et à l’étranger. De 2000 à 2005, il retourne aux Émirats comme directeur de programme du Mirage 2000-9.

Après 15 années passées au Moyen-Orient, il retourne à Saint-Cloud où il occupera successivement  les postes de directeur du service client, conseiller export du directeur général international pour terminer sa carrière comme conseiller d’Éric TRAPPIER à sa nomination à la présidence de Dassault Aviation en 2013.

En fin d’année 2017, à l’issue d’une longue négociation avec son épouse Pierrette, il décide de prendre une retraite bien méritée.

Tout au long de sa longue carrière au service de l’aéronautique dans le monde militaire ou industriel, Jean-Jacques GONDALLIER de TUGNY a toujours montré son attachement à l’école de Saintes. Il a contribué au rayonnement de son école qui lui a permis de se réaliser et pour laquelle il a tant œuvré en collaboration avec l’AETA. Il participe notamment à la mise en place des correspondants d’entreprise pour faciliter la reconversion des arpètes et est à l’origine de la convention signée entre l’armée de l’air et Dassault  Aviation pour permettre aux élèves des filières BAC PRO d’effectuer leur période de formation en milieu professionnel au sein de l’usine de Mérignac.

Afin de souligner une carrière exceptionnellement dense, tant au profit de l’armée de l’air que de Dassault Aviation, le chef d’état-major de l’armée de l’aira tenu à l’honorer en le nommant au grade de colonel de la réserve citoyenne de l’armée de l’air, lui permettant ainsi d’intégrer le prestigieux réseau ADER.

Bruno PENOT (P91)

 

 

 

PRESENTATION DU RESEAU ADER

 Le réseau ADER (Action – Développement – Engagement – Réflexion) est constitué des colonels de la réserve citoyenne de l’armée de l’air intronisés par le chef d’état-major de ­l’armée de l’air (CEMAA).

La réserve citoyenne a pour objet d’entretenir l’esprit de défense et de renforcer le lien entre la Nation et ses forces armées. Les membres ADER sont les ambassadeurs de l’armée de l’air au sein de leurs réseaux afin de mieux faire comprendre les enjeux de la défense et le rôle de ses forces armées et en particulier celui de l’armée del’air.

 Créé en novembre 2005, le réseau ADER compte désormais près de 300 membres.